Un peu de détails sur cette virée en Belledonne, ou quand rien ne se passe comme prévu...

Le gros du chantier se passe entre les Km 10 et 30. Donc la stratégie est: en dedans jusqu’au 30em pour pouvoir bien dérouler sur la 2em partie moins technique.

Bon ça c’était avant la première descente ou dès les premiers mètres j’ai rechopper ces douleurs bizarres au quadriceps.

Première descente je dois perdre 50 places et 30 minutes (Tout en marchant), je suis dégouté et je décide de passer en mode entraînement et envisage la fin de la course en mode rando.

Une bonne « idée » me vient alors: "Vu que tu peux pas descendre tu n’as qu’à faire les montées à bloc."

Ça marche !  je dois reprendre quasiment tous ceux qui m’ont dépassés dans la première descente, deuxième descente toujours pas possible des courir. Du coup je me fais rattraper par les premiers de la troisième vagues, Là ça commence à moins m’amuser.

Pourtant ce parcours est aussi magnifique qu’exigeant, arrivée à la première base de vie j’envisage juste de rejoindre le ravito d’après pour me faire récupérer par Laurence.

Dans la montée suivant le ravito je reprends à nouveau beaucoup de monde et la douleurs semble partir (va comprendre).

Effectivement arrivé au sommet sur un nouveau passage de crêtes mais pas trop technique celui-là, je peux courir à très bonne allure

Si quelqu’un peut m’expliquer !! Du coup je peux finir la course dans de très bonnes conditions

Il me m’aura fallu 35 km de rando avant de pouvoir courir et finir la course avec grand plaisir et faire sonner la fameuse cloche.

Un peu déçu de ma course. Vu les bonnes sensations pendant l’UT4M en off j’envisageais mieux que ça.

Mais content d’avoir pu mettre un dossard, surtout sur ce parcours magnifique.  

Gwen #1411


Vendredi soir avait lieu la 1000d+ l'Havrais Nocturne, une course (ou rando) de 32kms et 1100d+ organisé par mon pote François Lerogeron. 5 jours après le maxicross raté (et ses 42kms-1700d+) boueux à souhait, arpenter les rues et escaliers semble être une bonne thérapie.

Le principe un départ en duo en contre la montre toute les 30'' à partir de 19h30, on suit un marquage au sol et de la rubalise, 18 balises à poinçonner au passage. Connaissant la perversité du loustic à faire souffrir les cuissots ça ne peut être que séduisant....

On décide d' aller faire quelques foulées d'échauffement avec Rémi Debris... Euh à 30'' près on ratait notre départ....
C' est parti pour au moins 3h de balade, le temps est nickel, le boss a fixé le chrono de référence en 3h06, on se met vite d'accord pour faire la balade en mode course. Il faut s'arrêter pour poinçonner ça va être chaud... et excitant.
 

Le départ est assez roulant, on rattrape déjà plusieurs duo, une tape au cul de David Botte et Ludo Colombier au passage, et les premiers escaliers arrivent, le match du hac en fond sonore, Frederic Foubert, Anthony Duflo... Jusqu'au duo de tête, les petits gars du CCPB Yann Levasseur et Laurent Mouette au bout de 6kms. Tout s'enchaîne bien on monte vite, des escaliers interminables, génial de découvrir tout ces coins et recoins de nuit. Rémi connaît mieux, "oh l'enf.... de François il nous fait prendre celle là... '' sera la phrase de la soirée . Un petit passage dans le MUR de montmorency, on ne voit pas la balise.

On croise qq duos perdus. Ça déroule, on a les yeux sur le chrono, et se dit que ça va être dur d'être sous les 3h...Rémi menait sur le début, j'enquille sur la fin, les jambes sont là et le cardio ne monte pas dans les escaliers, un vrai régal, on va jusqu'aux jardins Suspendus , saint adresse puis on redescend en ville, dernière ligne droite et retour au collège...
3h05 et qq secondes, 2h57 en temps de course, on s'est bien dépouillé, du plaisir au maximum. Merci Mr Rémi.

Surtout un grand merci au patron François, quand je vois le temps que l'on a mis en étant au taquet, difficile de calculer le temps mis à faire et refaire le marquage au sol (il était parfait) , grand fou... 
Merci à toute l'équipe de bénévoles et d'assistance. Les photographes de choc Richard Coupy et tantDeMM cachés dans tout les recoins.

Emeric


Pour commencer l’année 2020, ce dimanche 19 janvier, petite rando mensuelle proposée autour du petit village du Hanouard dans la vallée de la Durdent.

Sous une météo agréable, temps sec, frais et soleil, 15 marcheurs ont répondu présent. Après visite et photos dans la petite chapelle du Hanouard, nous nous sommes élevés par le GR 211, sentier de forêt où nous avons été accompagnés un instant, par un faisan.

Sur la commune d’Oherville, nous avons pu admirer le Manoir d’Auffay, un petit bijou de rénovation en briquette rouges, blanches et silex noir. Le groupe s’est dirigé ensuite vers Robertot, commune d’environ 200 habitans du célèbre écrivain, conteur et journaliste, Jehan Le Pôvremoyne qui y a été maire de 1945 à 1970.

D’ailleurs les noms des routes portent le reflet de ses livres « ma grand-mère paysanne », « mon curé »…

Nous sommes arrivés en bordure de la Durdent, une petite photo et direction la cressonnière St Firmin. Du cresson était prêt à cueillir, Marie-Charlotte entre autre, en salivait. Nous avons poursuivi par un sentier de forêt longeant la Durdent pour prendre ensuite la route des moulins où nous avons pu voir de belles maisons et propriétés. Retour au Hanouard pour le pot de l’amitié qui clôture cette sympathique rando ensoleillée.
 

Les Photos

Alain

13 marcheurs sont au rendez-vous pour participer à cette sortie à la journée: 2 boucles sont prévues, l'une de 11,5 km le matin, l'autre de 5,3 km l'après-midi ( données exactes fournies par Pascal !). 

La canicule est fort heureusement derrière nous, quelques nuages, un rayon de soleil... Tout va bien.
Marie-Charlotte s'étant parée de sa super genouillère, nous entamons le premier raidillon. " Ah ! Si mon rhumatologue voyait ça ! " 

Empruntant le chemin des amoureux puis le GR21 qui traverse le Bois des Hogues, nous nous dirigeons vers Vattetot sur Mer. Cheminons sur la falaise en admirant le point de vue sur Etretat, au premier plan, l'aiguille de Beauval.

Descendons vers la plage de Vaucottes et sa valleuse agrémentée de jolies villas du XIX ème siècle. L'une d'elles attire notre attention: la villa Marie-Louise où a séjourné Maurice Leblanc ( L' aiguille creuse). Cette villa a été conçue par Camille Albert à qui l'on doit également La Bénédictine et de nombreuses villas de la côte. 

Continuons vers Yport pour le pique-nique. Le grand air nous a ouvert l'appétit et le soleil se montre enfin généreux !

Petite rando l'après-midi dans le Bois de la Vierge vers Froberville puis retour à Yport en passant par les ruelles joliment fleuries. 

Pour conclure, passage à L'espace Mutel où sont exposées peintures et sculptures d'artistes locaux. 
Malgré quelques bonnes petites côtes, chacun paraît content de sa journée !

A bientôt sur les chemins !

Nadine

Toutes les photos de Pascal, Nadine & Papou

Nous somme partis 2 semaines en vacances aux Contamines Montjoie ( Hte Savoie ) destinations pas choisie par hasard car pour occuper nos week-ends nous sommes allés supporter et encourager quelques coureuses et coureurs du CCPB …... Eh oui ! ça bouge au club.

D’abord Dimanche 29 juin à Chamonix pour le marathon du Mt Blanc (42 km / 2780m D+) ou étaient inscrites Elise,Sandra, Nathalie et Isabelle et Wafa.
Nous avons zappé le départ  6 heures du matin ( trop tôt et beaucoup trop de monde 2500 inscrits sur 5000 demandes. Premier contact au Lavancher, puis à Argentière et Vallorcine ( 18 éme ) Ravito important ou nous trouvons les filles souriantes et bien en forme.

Elles s’attaquent alors à la montée du col des Posettes ( 2000 m ).Nous les retrouvons au 28 éme km au ravito du Tour, Elise toute excitée mais Sandra accuse déjà un « petit coup de
mou »car il commence à faire chaud, Isabelle toujours en forme, on soigne le coude de Nathalie….

Quelques conseils du vieux routard sur l’alimentation ne pas négliger le salé et surtout boire ! boire ! on remplit les poches à eau, on donne à manger …. Puis repartir sans s’affoler, tout se passe dans la tête, surmonter les petites douleurs, prendre le parcours par petits tronçons, pas de soucis pour les barrières horaires, ça passe….


Après une pause pique-nique et un peu de repos ( c’est tressant et fatigant de suivre des coureurs !!! nous empruntons la télécabine de Plan Praz pour les rejoindre à l’arrivée.

Nous retrouvons de fidèles supporters Laure et les parents de Sandra. D’abord arrivée d’Elise avec un super sourire, puis Sandra que Son papa et Daniel soutiennent car elle est vraiment  
très mal complètement épuisée mais elle franchit la ligne d’arrivée. Bravo pour son courage et sa ténacité, puis Nathalie et Isabelle avec le sourire et chacune y va de son petit commentaire pour raconter les diverses péripéties du parcours. Beaucoup de joies d’émotions, de larmes et toutes fières d’avoir réussi ce défi qui restera certainement un très bon souvenir.
Très agréable de partager ces bons moments …
 



Samedi 6 juillet :

La Montagn’Hard à St Nicolas de Véroce ou sont inscrits Yann et 2 copains (108 km / 8400m D+) , départ 5 heure et direct 7km d’ascension pour le Mt Joly ( 2482 m )
Nous retrouvons Yann au 1 er ravito au camping du Pontet 28éme km, il est bien, en forme et dans les temps tout va bien.

Nous nous donnons RdV au refuge de Miage ( 51 éme km )vers 18h30.

Pour le rejoindre nous devons grimper à pied pendant 2 heures, vers 15 h nous partons tranquilles sac à dos pour le pique-nique et à mi parcours sur notre chemin nous croisons des coureurs …

Que font-ils ici ? ils ne sont plus sur leurs parcours !!! On ne comprend rien – Daniel interroge un coureur mais il parle Anglais … donc un autre qui nous apprend que les courses ( 40 – 60 – 107 km ) sont neutralisées par arrêté préfectoral pour orages annoncés vers 17h .

Tous les coureurs sont déviés des parcours et doivent rejoindre la vallée ou des navettes vont les rapatrier à St Nicolas de Véroce, on fait demi tour et en voiture, direction l’arrivée pour rejoindre Yann . Très grosse déception, tout allait bien, parcours super agréable, beaux paysages, ils se régalaient, distance parcourue 50 km et le plus rageant c’est qu’il n’y a pas eu de gros orages seulement quelques gouttes le soir.

 

 

Donc RdV l’année prochaine

Daniel et Arlette, Assitants de course professionels

Le compte rendu de Yann

   

Trail Tour Normandie ®  

Trail Tour 76

   

Bon Plan  

   
© CCPBeuzevillais © 2015